Le pouvoir isolant d’un volet roulant

Dans un contexte de hausse des prix de l’énergie et de durcissement des réglementations concernant les logements avec entre autres le DPE revu en juillet 2021, l’isolation des maisons et des appartements est un vrai sujet d’inquiétude pour les foyers français qui cherchent absolument à réduire leur consommation en isolant de mieux en mieux les ouvertures de leur habitat.

L’installation de nouveaux volets roulants fabriqués sur-mesure est considérée comme une bonne mesure pour isoler son logement mais les performances dépendent de plusieurs critères comme le type de pose ou même le choix des lames utilisées.

Créer un « matelas d’air » hermétique entre le vitrage et le volet constitue une réelle barrière thermique et limite ainsi les déperditions mais aussi les variations venant de l’extérieur.
 

matelas d'air isolation volet sous linteau

Pose sous linteau
enroulement extérieur

matelas d'air isolation volet sous linteau

Pose sous linteau
enroulement intérieur

matelas d'air isolation volet applique

Pose en applique


Une étude du groupe Actibaie a démontré que les volets roulants permettent de réduire de 3° à 5° la température intérieure d’un logement pendant les fortes chaleurs, cela démontre bien que ce type de menuiseries souvent sous-estimé constitue une réelle barrière isolante.
 


En plus de protéger des conditions météorologiques difficiles et des nuisances sonores, les volets roulants offrent bel et bien l’avantage d’isoler votre logement en hiver comme en été.
 

L’installation, un facteur décisif

Comme expliqué précédemment, le type de pose et la qualité de l’installation jouent également des rôles majeurs dans les performances d’isolation des volets roulants qu’ils soient en aluminium ou en PVC. Installer des menuiseries devant des baies vitrées est un exercice abordable mais il doit tout de même être fait dans les règles de l'art.
 

installation d'un volet roulant solaire


Le type de pose et le sens d’enroulement

Plus le matelas d’air est important et hermétique entre la vitre et les lames du volet, plus l’installation est isolante, ce phénomène s’appelle la rupture de pont thermique. C’est pour cette raison essentielle que le choix du type de pose est fondamental.

Les types de pose :

  • En tableau enroulement extérieur
  • En tableau enroulement intérieur
  • En applique

Quelque fois un peu boudée, la pose en applique est celle qui présente les meilleurs scores d’isolation car c’est celle qui permet la rupture de pont thermique la plus efficace.

La qualité de la pose

Avoir un volet roulant isolant avec le bon type de pose c’est bien mais encore faut-il l’avoir bien installé. Effectivement, comme les performances d’isolation dépendent du niveau d’herméticité des menuiseries, il est préférable que l’installation soit bien réalisée.

Il faut veiller à ne pas commettre les principales erreurs et à combler tous les trous et interstices présents entre le volet et la maçonnerie avec des mastics et des joints adaptés.

C’est pour cette raison que les volets roulants sont les menuiseries extérieures les plus isolantes. Par comparaison aux volets battants ou aux persiennes qui laissent beaucoup entrer l’ai jusqu’au vitrage, les volets roulants sont les équipements les plus hermétiques.
 

Choisir le bon matériau pour son volet

Dans la grande majorité des cas, les volets roulants sont en aluminium mais c’est un critère qui peut être choisi par l’acheteur. Le choix du matériau utilisé pour la fabrication du volet est une décision importante car chaque nature de tablier a ses avantages et ses inconvénients. Même si la qualité de la pose joue un rôle prépondérant dans les performances d’isolation, il est aussi parfois utile de prendre en compte l’indicateur principal de la lame qui est le Delta R.

La valeur R qui traduit la résistance thermique additionnelle du matériau utilisé (ici ce sont les lames du tablier qui sont concernées) est l'indicateur de référence dans le domaine du volet roulant. Il est encadré par la norme NF EN 13125 de l'AFNOR et est calculé de la manière suivante :
 

épaisseur de la lame (mm) / valeur lambda du matériau (W/mK) = Delta R (m²K/W)

calcul resistance thermique volet

Les tabliers en bois

Quoi que présentant de bonnes performances isolantes, le bois est de moins en moins utilisé pour les volets roulants alors que les fabricants y ont encore recours pour les volets battants. Malgré les performances énergétiques satisfaisantes du bois, les volets roulants dans ce matériau ne sont quasiment plus fabriqués. Il est encore possible d’en voir sur les vieux volets traditionnels installés dans les résidences des années 60-80.

Les volets 100% PVC

Le PVC est un matériau qui a fait ses preuves dans le domaine des fermetures car il est souvent moins couteux que le bois ou l’aluminium et aussi parce qu’il présente de bonnes performances en termes d’isolation. Le PVC étant un matériau plastique très peu conducteur, les variations de température sont très peu transmises à l’intérieur de l’habitation via le volet roulant. La résistance thermique additionnelle (ou delta R) des lames en PVC des fabricants français est souvent proche des 0,20 m².K/W.

Le choix de l’aluminium

Malgré les variations de prix importantes que l’aluminium subit depuis les nombreuses crises (Covid-19, guerre en Ukraine, …), ce matériau est le plus utilisé et le plus plébiscité par les ménages français. De par les nombreux avantages qu’il présente, l’aluminium est effectivement la solution qui convient à tous les acteurs du marché des menuiseries extérieures.

Même si l’alu est un matériau conducteur plus propice aux transmissions de température, la mousse isolante en polyuréthane qui est injectée dans la plupart des modèles de lame est un atout majeur pour les performances de ces lames déclinables en plusieurs coloris. La fameuse rupture de pont thermique intervient essentiellement grâce à cette mousse même si elle est aussi rendue possible grâce au coussin d’air présent entre le volet et le vitrage.

matériaux volet roulant


Comment améliorer leurs performances d’isolation ?

Pour améliorer les performances d’isolation de ses volets roulants actuels, il existe quelques solutions plutôt simples qui consistent à combler et colmater les endroits où le froid et le chaud pourraient se glisser. Comme expliqué précédemment, l’important est de rendre le tableau le plus hermétique possible et de faire en sorte que l’écart entre la vitre et les lames soit le plus large possible.
Voici les quelques actions pour améliorer l’isolation des volets roulants :

  • Appliquer du joint ou de la mousse isolante autour du volet
  • Installer du polystyrène ou du liège dans le coffre
  • Installer son volet en applique