1-Faire de l’ombre au panneau solaire

volet roulant solaire ombre

Le principe de fonctionnement d’un volet roulant solaire étant basé sur l’énergie solaire, il est particulièrement gênant de priver le panneau photovoltaïque de soleil puisqu’il représente son unique source d’énergie. En effet, le moteur puise son énergie dans la batterie intégrée qui est elle-même alimentée par le panneau solaire.

Il est donc primordial d’installer le volet roulant solaire afin qu’il capte au maximum les rayons du soleil.

Il est donc recommandé de :

  • Fixer le volet solaire au bord du tableau de maçonnerie
  • Ne pas installer le volet solaire sous un cache moineaux
  • Eviter les endroits ombragés par les arbres

Même s’il faut éviter d’installer les volets roulants solaires sous des arbres, sous les caches moineaux ou tout autre obstacle qui pourrait obstruer les rayons du soleil, il est tout de même important de rappeler que le panneau du volet solaire fonctionne très bien même s’il est orienté au nord ou pendant les périodes hivernales peu ensoleillées.

 

2-Recouper les coulisses

couper les coulisses d'un volet roulant solaire

Recouper les coulisses soi-même est une erreur courante qui peut causer des problèmes sur le tablier ou sur les attaches fixées sur le tube en aluminium.
En effet, excepté dans certains cas, les volets roulants solaires étant fabriqués sur-mesure, les coulisses en aluminium (aussi appelées rails ou guides) sont déjà usinées à la taille qu’il convient pour le volet roulant. Tous les réglages moteurs et en particulier les réglages de fins de courses sont effectués pour s’adapter aux coulisses d’origine livrées avec le volet.
Recouper les coulisses est donc une erreur qui peut provoquer des dérèglements de fins de courses et ainsi détériorer le système d’attaches qui permet au tablier aluminium d’être parfaitement lié à son axe d’enroulement.

 

3-Trop serrer le tablier dans ses coulisses

Un volet roulant solaire fonctionne parfaitement et les performances du moteur sont optimales quand le tablier (ensemble des lames aluminium ou PVC) s’ouvre et se ferme en toute facilité sans ressentir de résistance.
C’est pour cette raison qu’il est essentiel de bien prendre les dimensions du tableau de maçonnerie avant d’acheter un volet roulant solaire sur-mesure. Il est absolument primordial que le tablier puisse glisser sans problème dans les coulisses au moment des ouvertures et fermetures. Pour éviter tous les problèmes de ce genre, il suffit simplement de prendre les bonnes cotes de maçonnerie et s’assurer que le fabricant de volets roulants retire quelques millimètres de jeu de fabrication pour que le nouveau volet solaire s’installe en toute simplicité sans avoir besoin de forcer au risque de créer des résistances au bon fonctionnement du volet.

 

4-Incliner le volet roulant solaire

volet roulant solaire velux

Un des critères décisifs pour le bon fonctionnement du volet roulant solaire est de l’installer en respectant un aplomb satisfaisant. En effet, il est important de veiller à ne pas trop incliner le volet roulant au risque de limiter ses performances (nombre de cycles par jour, longévité du moteur, …).
Les volets roulants électriques (filaires et radio) sont étudiés pour fonctionner quand le volet est parfaitement installé à la verticale. C’est dans cette position que le moteur fournit le moins d’efforts possible pour ouvrir et fermer le tablier et c’est aussi dans cette position que les lames en aluminium sont guidées le mieux dans les coulisses (moins de frottements et de résistance).
Il est donc fortement déconseillé d’installer un volet roulant solaire ou tout autre volet roulant « classique » sur un plan trop incliné comme pour occulter des fenêtres de toits (type Velux ou Fakro par exemple). Dans ces conditions, il est recommandé de faire appel à un installeur ou à un fabricant spécialisé dans les volets roulants adaptés aux vasistas.

 

5-Décaler les coulisses

La cinquième erreur à ne pas commettre lors de l’installation d’un volet roulant solaire est de décaler les coulisses entre elles.
Il est impératif que les deux coulisses en aluminium soient parfaitement l’une en face de l’autre pour ne pas créer un décalage du tablier. Dans ce cas, le moteur devra davantage forcer et puiser dans son stock d’énergie pour lever et baisser le tablier.

 

(6)-Erreur bonus : ne pas peindre ses appuis de fenêtre

Repeindre les fenêtres volet solaire

Il est tentant de profiter de l’installation de nouveaux volets roulants solaires pour peindre ou repeindre ses menuiseries et ses appuis de fenêtres mais cette pratique est à proscrire !
En effet, la peinture fraîche est un ennemi des volets roulants et en particulier des joints en PVC de la lame finale. Si le joint de la dernière lame du volet est posé sur la peinture qui est en train de sécher cela peut être catastrophique pour le moteur.
En séchant, la peinture va coller le joint et ainsi empêcher le volet de s’ouvrir au moment où vous actionnerez la télécommande radio. Même si le moteur est équipé d’un dispositif de détection du gel, le joint complètement collé à l’appui de fenêtre empêchera toute montée normale du tablier. Le moteur pourra même éventuellement s’en trouver endommagé.

 

Le volet roulant solaire est finalement un jeu d’enfant

Si toutes les erreurs citées précédemment sont évitées et que vous faites appel à votre bon sens au moment de l’installation de vos volets roulants solaires, vous pourrez profiter pleinement de leurs nombreux avantages : économies d’énergie, isolation thermique, domotique,…
L’installation d’un volet solaire est décidemment un réel jeu d’enfant, il suffit simplement d’éviter de commettre ces 5 erreurs principales.