L'INDICE DE RÉPARABILITÉ

l'indice de réparabilité des volets roulants

L'indice de réparabilité est une note allant de 0 à 10 prévue par le ministère de l'écologie dans le cadre de la loi anti-gaspillage. Depuis le début de l'année 2021, cette notation est rendue obligatoire pour les cinq catégories de produits électroménagers et électroniques suivantes : les lave-linges à hublot, les smartphones, les ordinateurs portables ainsi que les télévisions et les tondeuses à gazon électriques.

Cet indice mis en place par le gouvernement prévoit d'informer les consommateurs sur le niveau de réparabilité des produits achetés (à condition qu'ils rentrent dans les cinq catégories citées plus haut).

Cette nouvelle mesure doit sensibiliser la population à l'écologie, à l'économie circulaire et vertueuse mais également sur la possibilité d'allonger la durée de vie de leurs achats. Effectivement, l'objectif est d'orienter les acheteurs vers des produits pouvant être réparés en cas de panne au détriment des appareils difficilement démontables et/ou dépannables.

L'objectif supplémentaire de cette mesure est de lutter contre l'obsolescence programmée des appareils et de ce fait contre "l'usage unique" de ces produits trop souvent jetés dès la première panne. Ainsi, en instaurant cette règle, les pouvoirs publics espèrent inciter aussi les constructeurs à commercialiser des produits électroménagers et électroniques plus réparables.

Cet indice de réparabilité prend alors en considération trois critères particuliers tels que la démontabilité, la disponibilité des conseils d'utilisation et la disponibilité des pièces détachées.

Enfin, cette note, obligatoirement affichée au moment de la vente, est calculée selon les cinq facteurs suivants :

  • la documentation
  • la démontabilité
  • la disponibilité des pièces détachées
  • le prix des pièces détachées
  • les critères particuliers à la catégorie du produit concerné

 

LES VOLETS ROULANTS SONT-ILS CONCERNÉS PAR L’INDICE DE RÉPARABILITÉ ?

réparabilité d'un volet roulant sur mesure

Non
La première mouture de cette loi ne prévoit pas d’imposer cette mesure à d’autres produits. Les volets roulants, qu’ils soient manuels ou électriques ne sont donc pas soumis à cette nouvelle règle qui vient d’être instaurée.
Cependant, il est prévisible que cette décision du Ministère de l’écologie finisse par s’appliquer à certains produits pour l’instant laissés de côté tels que les volets roulants électriques. Il est difficile d’imaginer que cette nouvelle application, qui a pour but d’allonger la durée de vie des produits, ignore encore longtemps les autres produits électriques et électroniques présents dans la grande majorité des foyers français.
Enfin, compte tenu de l’essor du marché et de l’engouement que les ménages ont pour les produits domotiques et les objets connectés tous dopés aux composants électroniques, il serait même préférable que cette famille d’appareil soit soumise à une règle encourageant l’économie vertueuse qui empêche le gaspillage. Les volets roulants électriques et surtout les volets roulants électriques radio sont de plus en plus dépendants de l’électronique pour fonctionner car ils sont fréquemment intégrés à des scénarios domotiques complets et très évolués (alarme, économies d’énergies, gestion de la température intérieure).

 

LA RÉPARABILITÉ DES VOLETS ROULANTS

outils pour réparer un volet roulant

Si les volets roulants devaient se voir attribuer un indice de réparabilité par les pouvoirs compétents, la note calculée serait alors très satisfaisante.
Considérant les critères importants et les cinq facteurs pris en compte pour le calcul, voici les résultats que nous pourrions attendre d’une évaluation :

  • Documentation : les ressources documentaires disponibles pour les volets roulants sont immenses et multiples. Chaque fabricant met souvent à disposition les documents nécessaires à la bonne compréhension du produit.
  • Démontabilité : les volets roulants et principalement les volets roulants rénovation sont 100% démontables et l’opération est particulièrement aisée.
  • Disponibilité des pièces détachées : les pièces détachées pour volets roulants bénéficient d’une très grande disponibilité que ce soit en magasin ou sur Internet. Une multitude de sites web proposent toutes sortes de pièces pour tous types de volets.
  • Prix des pièces détachées : le prix des pièces détachées de volets roulants est très variable selon la pièce recherchée et le vendeur. Cependant, les pièces les plus simples et courantes sont à des prix très abordables.

 

LE CAS DES VOLETS ROULANTS SOLAIRES

volet roulant solaire sous linteau

Même si nous pouvons en apercevoir de plus en plus sur le territoire français, les volets roulants solaires bénéficient encore du statut de nouveauté dans la grande famille des menuiseries aluminium et PVC. Ils sont encore trop peu connus alors qu’ils présentent des avantages certains en termes d’installation et de réparabilité.

Effectivement, la particularité des volets roulants solaires étant d’être autonomes et faciles d’installation, ce type de volet électrique radio offre l’immense avantage de ne pas être raccordé au circuit électrique domestique. Le moteur radio fonctionne uniquement grâce à une batterie installée dans le coffre qui est elle-même alimentée grâce à un panneau photovoltaïque fixé sur le caisson.
Cela signifie que chaque pièce du kit de motorisation est indépendante de l’autre et qu’en cas de panne il est très simple de remplacer le composant défectueux.

La majeure partie des pièces détachées d’un volet roulant solaire sur-mesure sont alors remplaçables et disponibles facilement chez les professionnels spécialisés ou dans la plupart des GMS (Grandes et Moyennes Surfaces) du secteur.

Les autres pièces (tulipes, attaches, tandem,…) et profils en aluminium (coulisses, lames, coffre,...) qui composent le volet sont également disponibles sur Internet ou chez les fabricants de volets roulants. De ce fait, compte tenu des critères d’évaluations pour attribuer l’indice de réparabilité, nous pourrions estimer l’indice à 8 ou 9 sur 10.

 

VERS UN INDICE DE DURABILITÉ

En mettant en place ce nouvel indice de réparabilité pour lutter entre autres contre le gaspillage et l’obsolescence programmée, le Gouvernement et le ministère de l’écologie ouvrent aussi la voie à l’indice de durabilité qu’ils prévoient de faire entrer en vigueur dès 2024. Cet indice aura pour but d’évaluer, en plus des critères actuels, la robustesse et la fiabilité des produits vendus par les distributeurs.

 

source : serice-public.fr